fruits pour huile essentielle orange douce

Ahhh l’orange, ce merveilleux fruit qui donne de la couleur à nos hivers ! Il en est de même pour ses zestes qui sont bien utiles pour nos huiles essentielles. Considérée comme l’une des huiles les plus utilisées, elle possède une odeur relative au fruit : fruitée et sucrée. Aussi, elle est très appréciée pour les nourrissons. Il faut dire que l’huile essentielle d’orange douce s’utilise pour son action calmante, apaisante et anti-infectieuse. Une perle, on vous dit !


Quels sont les bienfaits de l’orange douce ?

Différente de l’orange amère du citrus aurantium, l’orange douce du citrus sinensis détient des propriétés très délicates qui influent positivement sur le bien-être quotidien. Mais pas que !

Cette huile essentielle est utilisée par inhalation, diffusion, bain… A vrai dire, peu importe de la manière dont vous l’utilisez, elle peut réellement vous aider dans de nombreux cas :

Antiseptique aérienne
Calmant, sédative
Stomachique, carminative
Tonique digestif
Tonique de l’épiderme
Excellent arôme alimentaire

Les précautions d’emploi de l’utilisation de l’huile essentielle d’orange douce

Orange douce, clémentine, pamplemousse ou encore orange amère, voici des agrumes qui donnent une essence avec plus de 85% de limonène. Pourtant, elles ne possèdent absolument pas ni le même goût ni le même parfum que les fruits que l’on connait.

L’huile essentielle d’orange douce ne contient pas de psynéphrine, substance qui a défrayé la chronique en 2012 suite à l’émergence d’effets indésirables. Notamment, des effets hépatiques et cardio-vasculaires chez certains consommateurs.

Aussi, n’oubliez pas de tenir compte des précautions d’usages des huiles essentielles pour ne pas vous tromper lors de vos utilisations. Concernant l’orange douce , voici ce qu’il faut faire :

  • Pour la voie cutanée, il faut toujours diluer et une grande prudence en cas de forte exposition au soleil. (photosynthèse !) ;
  • Pour la voie orale et cutanée, il vaut mieux privilégier des cures courtes. Dans le cas de cures plus longues, autant suivre un schéma de 3 semaines sur 4 (3 semaines de traitement et une semaine d’arrêt)
  • Flacon à stocker impérativement à l’abris de la lumière et de la chaleur, idéalement au frigo si cela est possible pour vous.


eget ante. felis ipsum Aenean id ut sit ut